Lyon 1ère

Le Grand Dôme de l'Hôtel Dieu pour le pape de la gastronomie...

Lundi 17 Mars 2014

Paul BOCUSE - Le Grand Réfectoire au Grand Hôtel-Dieu - Lyon - France  Photo ©Jean-Luc Mège/Sebastien Veronese
Paul BOCUSE - Le Grand Réfectoire au Grand Hôtel-Dieu - Lyon - France Photo ©Jean-Luc Mège/Sebastien Veronese
La société NORDSUD DÉVELOPPEMENT, présidée par Paul BOCUSE, vient de signer un accord avec le groupe EIFFAGE pour ouvrir un restaurant dans le Grand Hôtel-Dieu de Lyon baptisé « Le Grand Réfectoire ».

"Ce restaurant constitue un point d’orgue pour le groupe NORDSUD DÉVELOPPEMENT : ouvrir « Le Grand Réfectoire », dans un lieu classé Monument Historique, dont une partie sera labélisée Patrimoine mondial de l’Unesco à travers la Cité de la Gastronomie, représente une belle étape jalonnant une carrière brillante et intense" souligne le groupe dans un communiqué adressé à la rédaction de Lyon 1ère.

Une réflexion est engagée pour élaborer un nouveau concept pour ce restaurant, installé au sein même de l’ancien réfectoire des soeurs hospitalières. Ouverture prévue fin 2017.

Le Grand Réfectoire comprendra la magnifique salle de près de 420 m² qui offrira une capacité de 300 couverts. Voûtes, boiseries, vitraux, peintures, imposants autels de marbre et de bois…

Et pour émerveiller ses futurs convives, Paul BOCUSE souhaite que sa cuisine respecte l'âme du lieu : conjuguer l’histoire en y ajoutant une touche de modernité et de sensibilité.

Petit rappel historique: le réfectoire des soeurs hospitalières a été construit sur les plans de Soufflot et terminé en 1747. Il forme un « vaisseau » rectangulaire d’environ 39 m par 11 m, voûté d'arêtes. La baie du mur Ouest, percée au XIXème siècle pour donner plus de clarté, reçoit en 1935 les vitraux du maître verrier lyonnais Lucien Bégule provenant de la chapelle de l'hôpital de la Charité, démoli la même année.

Détruits lors des bombardements des ponts de Lyon en 1944, ils ont été reproduits dans cette salle d'après d'anciens clichés photographiques.

Depuis 1966, la baie est ornée de vitraux dessinés et réalisés par le peintre Daniel Octobre et le maître verrier Jean Coquet.

C’est en 1747 que s'achève la construction du grand réfectoire, du vestibule et de la cuisine de l’Hôtel-Dieu.

Le vestibule était un lieu de transition entre les fonctions hospitalières et les fonctions «communautaires» des soeurs, notamment pour la prise des repas. Comme dans les monastères cisterciens, deux grands lavabos à l’est et à l’ouest permettaient au personnel de se laver les mains avant l’entrée au réfectoire.

Le projet de reconversion du Grand Hôtel-Dieu est entré dans une phase de finalisation des études et de préparation, pour un démarrage des travaux à l’été 2014. Ce site accueillera notamment la future Cité Internationale de la Gastronomie.






Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 09:49 Euronews doute de Lyon

Vendredi 16 Novembre 2018 - 16:10 Pas d’after pour le Titan Xyphos Complex