Lyon 1ère

Le Maire (UMP): Il faut toucher au statut des cheminots

Mardi 17 Juin 2014

L'ancien ministre Bruno Le Maire, candidat à la présidence de l'UMP, a souhaité mardi que l'on "touche au statut des cheminots", au nom de la nécessaire "équité entre salariés".
 
Interrogé, lors de l'émission "L'invité des Indés Radios Lyon 1ère metronews LCI", sur la réforme du rail qui suscite une grève des transports ferroviaires depuis sept jours, le député a tranché:

"C'est une réforme à la François Hollande. C'est à dire que personne n'y comprend rien, on rajoute de la
complexité à la complexité."
 
Cette réforme qui prévoit notamment de regrouper RFF (réseaux) et la SNCF (exploitation) ne fait pas baisser la dette ferroviaire et "ne prépare pas à l'ouverture de la concurrence", a regretté M. Le Maire, favorable au maintien de la séparation des deux activités.
 
Il votera donc contre à l'Assemblée nationale Cependant pour lui, la grève "est absolument incompréhensible", et il dit "stop aux grévistes".
 
"Cette réforme ne touche pas au statut des cheminots. Eh bien moi, je souhaite que l'on touche au statut des cheminots", a dit M. Le Maire. "Je ne vois pas au nom de quoi, aujourd'hui, un certain nombre de salariés de la SNCF aurait droit à la retraite anticipée, aurait droit à un certain nombre d'avantages matériels."
 
"Je pense que les autres salariés français ne peuvent pas comprendre ça. Et je pense que la France a besoin d'équité entre ses salariés, elle a besoin d'avoir le sentiment que chacun est traité de la même manière", a insisté l'ancien ministre de l'Agriculture.
 
Pour ce qui est de la crise des intermittents du spectacle, "elle est le vrai révélateur du mal français, c'est le signal de l'intérêt particulier qui l'emporte sur l'intérêt général".
 
Ne voyant pas "pourquoi les salariés du privé financeraient la culture", "cotiseraient sur leur feuille de paye pour le régime d'assurance-chômage des intermittents du spectacle" alors que "c'est à l'Etat de le faire", M. Le Maire souhaite que l'accord soit signé et "qu'on tourne la page". Il faudra tout "remettre à plat".

retrouvez l'intégralité de l'interview de Bruno Lemaire ce mardi soir sur Lyon 1ère de 18H à 19H...


Avec AFP


blemaire_1_grève_sncf_il_faut_toucher_au_statut_des_cheminots.mp3 écoutez l'extrait  (948.88 Ko)


Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20