Lyon 1ère

Le camp de roms de Rillieux ne fait pas l'unanimité...

Dimanche 26 Mai 2013

Le préfet a réquisitionné un terrain pour accueillir treize familles de Roms sur la zone du Champ du Roy à Rillieux-la-Pape

C'est ainsi que 13 Algecos ont été installés. Objectif du préfet: y accueillir « dans des conditions humainement acceptables » des citoyens d'origine rom et...


Le camp de roms de Rillieux ne fait pas l'unanimité...
Le préfet a réquisitionné un terrain pour accueillir treize familles de Roms sur la zone du Champ du Roy à Rillieux-la-Pape

C'est ainsi que 13 Algecos ont été installés. Objectif du préfet: y accueillir « dans des conditions humainement acceptables » des citoyens d'origine rom et quelque peu désorientés après les incendies et récentes expulsions effectuées dans l'agglomération lyonnaise.

Jusqu’en mars 2014, treize familles « en fin de parcours d’insertion sociale et professionnelle, originaires de l’Est et vivant actuellement dans l’un des nombreux squats de l’agglomération » logeront dans ces préfabriqués, soit entre 65 et 70 personnes.

« L’actualité récente, avec notamment, parmi d’autres drames, le décès de deux femmes et d’un enfant lors d’un incendie à Lyon met en lumière les conditions inhumaines subies par environ 1 500 Roms en France. Le Département et le Grand Lyon participent à l’effort national de réinsertion de nombreux Roms. C’est là, à mes yeux, une solution humainement adaptée et louable », soutient le maire, Renaud Gauquelin, dans les colonnes du Progrès.

Forum réfugiés assurera le suivi de ces familles . 

Mais pour Julien Smati, "le maire de Rillieux-la-Pape préfère les roms aux pavillons". Le candidat aux municipales à Rillieux en 2014 dénonce l'accord donné par le maire PS à la préfecture pour accueillir un camp de roms "dans une zone pavillonnaire et commerçante".

Pour le jeune candidat, pas encore tout à fait investi par l'UMP, "les riverains et élus ont été exclus du processus de décision. C'est devant le fait accompli et sans explication que les habitants d'un lotissement ont découvert l'aménagement d'un camp d'accueil pour Roms au bout de leurs jardins et à quelques mètres de leurs fenêtres". 

Smati trouve "totalement inacceptable que des habitants se voient imposer du jour au lendemain un campement regroupant plus de 70 réfugiés ayant une vue directe sur les habitations, un mince grillage seulement en guise de séparation. Cette situation s'inscrit dans le long terme, un an selon la préfecture, et pourrait bien se poursuivre sur une décennie" imagine le candidat, pour qui "il aurait été plus judicieux d'orienter le choix du terrain vers une zone mieux adaptée et sans vis à vis directs avec les habitants".

La campagne des municipales est lancée...

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Novembre 2018 - 22:35 Gérard Collomb, nouveau (?) maire de Lyon

Dimanche 28 Octobre 2018 - 15:38 Gérard Collomb ne manque pas d’oppositions

Jeudi 25 Octobre 2018 - 23:07 À Lyon, un candidat peut en cacher un autre