Lyon 1ère

Le maire de Lyon pris à partie par des militants antifascistes

Vendredi 7 Juin 2013

Le maire de Lyon Gérard Collomb (PS) a été poursuivi par des militants antifascistes jeudi soir à l'issue de la manifestation organisée après la mort de Clément Méric.

Le maire socialiste sortait à pied de l'hôtel de ville, sans escorte et...


Le maire de Lyon pris à partie par des militants antifascistes
Le maire de Lyon Gérard Collomb (PS) a été poursuivi par des militants antifascistes jeudi soir à l'issue de la manifestation organisée après la mort de Clément Méric.

Le maire socialiste sortait à pied de l'hôtel de ville, sans escorte et accompagné de son épouse, vers 21h, lorsqu'un groupe de militants antifascistes l'a traité de "fasciste". Les mili tantsse sont mis à courir dans sa direction, selon la mairie.

L'élu venait de recevoir une délégation du collectif Vigilance 69, qui lutte contre l'extrême droite à Lyon. Armand Creus, conseiller régional Front de gauche et membre du collectif de vigilance 69, a estimé que cet "échange était sérieux, constructif, sans concessions". "Le Maire de Lyon réclame l'interdiction de ces groupes et il a fait la proposition de prolonger cet échange dans un nouveau rendez-vous", ajoute-t-il.

La manifestation de protestation lyonnaise contre la mort de Clément Méric, jeune militant antifasciste, a rassemblé 1.100 personnes selon la préfecture, et plusieurs milliers d'après les organisateurs. C'est à l'issue de cette manifestation que Gérard Collomb et son épouse, Caroline, ont été pris à partie

La LICRA Rhône-Alpes condamne l’agression dont a été victime le maire de Lyon. "Dans cette période de montée des violences,  des extrémismes et des passages à l’acte, nous condamnons ces comportements  qui nourrissent les divisions et la haine. Ce contexte dramatique nécessite un comportement unitaire,  responsable et le plus large possible" écrit la LICRA dans un communiqué adressé à la rédaction de Lyon 1ère.

"Or, de tels agissements reproduisent les violences de l’extrême droite que nous dénonçons". Pour la LICRA Rhône-Alpes, le combat contre l’extrême droite et ses violences se doit d’unir l’ensemble des familles républicaines qu’elles soient de gauche ou de droite.

"Nous apportons tout notre soutien au Sénateur-Maire de Lyon et à son épouse et nous souhaitons que ces actes ne restent pas impunis" conclut la LICRA.

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Octobre 2018 - 00:10 Gérard Collomb officialise son calendrier

Mercredi 17 Octobre 2018 - 23:57 L’A45 dans une voie de garage

Mardi 16 Octobre 2018 - 22:40 Ça Bouillon(ne) à l’Intérieur

Lundi 15 Octobre 2018 - 23:09 Big Brother à la SNCF