Lyon 1ère

Le patron du Parlement européen visite le chantier du Lyon-Turin

Mercredi 8 Août 2018

Le président du parlement européen Antonio Tajani a visité mercredi le chantier de la section transfrontalière de la ligne
ferroviaire Lyon-Turin en Maurienne et en Val de Suse, l'occasion pour lui de rappeler son soutien au projet contesté par le Mouvement 5 étoiles.

"Bloquer les travaux, c'est une bêtise, c'est détruire ce que des centaines de travailleurs ont déjà réalisé (...) Je travaillerai contre ceux qui veulent bloquer les travaux, pousser l'Italie en arrière, et faire d'une stratégie
incompréhensible un instrument de campagne électorale. C'est inadmissible", a
déclaré Tajani, cité par le quotidien Le Dauphiné Libéré.

Tajani, accompagné notamment d'une délégation de parlementaires français et italiens et du président de la Région Piémont, Sergio Chiamparino, a constaté l'avancement des travaux dans la galerie de Saint-Martin-La-Porte "où le tunnelier Federica a dépassé les 50% des 9 premiers km du tunnel de base du
Mont-Cenis", a précisé un porte-parole de TELT (Tunnel Euralpin Lyon Turin).

La délégation s'est ensuite rendue en Italie à Chiomonte, où les opérations d'aménagement du chantier pour le tunnel de base se poursuivent.

Le gouvernement italien est divisé autour de la question du Lyon-Turin, le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) réclamant un arrêt du projet, tandis que la Ligue (extrême droite) plaide pour sa poursuite.

Fin juillet, le vice-Premier ministre Luigi Di Maio, chef de file du M5S avait réaffirmé que le Lyon-Turin, qui suscite une opposition dans le Val de Suse, serait "entièrement rediscuté".


Avec AFP



 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20