Lyon 1ère

Le procès du PDG du Dauphiné Libéré pour violences conjugales renvoyé en septembre

Lundi 28 Mai 2018

Le procès du PDG du quotidien régional Le Dauphiné Libéré Christophe Tostain, poursuivi pour violence sur conjoint et outrage, a été renvoyé lundi au 24 septembre par le tribunal correctionnel de Lyon.
 
Le procureur a demandé devant le tribunal le maintien du contrôle judiciaire de Christophe Tostain, en vigueur depuis depuis le 6 mars. Le prévenu n'était pas présent à l'audience. Le renvoi a été motivé par une réception tardive du dossier par son avocat, Me Yves Sauvayre.
 
Le 4 mars, la compagne de M. Tostain s'était présentée à la brigade de gendarmerie de Tassin en disant qu'elle "avait été frappée par son concubin". 
 
Rendus au domicile du couple, les gendarmes avaient trouvé Christophe Tostain "fortement alcoolisé et violent". En faisant valoir sa qualité professionnelle, ce dernier les avait "insultés, photographiés et menacés de les faire muter", a rappelé la juge. Le dirigeant du journal avait été placé en garde à vue.
 
Les syndicats du quotidien s'étaient dits "extrêmement choqués" par une affaire qui "ternissait l'image" du Dauphiné Libéré. "Nous ne pouvons qu'inciter Christophe Tostain à assumer ses responsabilités et surtout à ne plus mêler l'entreprise à cette affaire", écrivaient les syndicats FO, SNJ, CFDT et CGT dans un tract.
 
De son coté, Christophe Tostain s'était dit "confiant" sur l'issue de cette affaire, "strictement privée".


Avec AFP



 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20