Lyon 1ère

Les centres dentaires low cost Dentexia sur la sellette

Jeudi 3 Mars 2016

Soins mal faits ou non réalisés, plaintes de patients en cascade, fermetures pour manque d'hygiène: les centres dentaires low cost Dentexia sont sur la sellette, à la veille d'une décision de justice sur leur avenir.

C'est un patient qui avait tout payé en avance (13.000 euros de soins), et dont l'intégralité du
devis n'a pas été réalisée et tout a été à refaire, qui a créé le Collectif contre Dentexia, en janvier.
 
Ce collectif réunit déjà 1.000 patients qui s'estiment lésés. 

Dentexia a été créé par un consultant, Pascal Steichen, sous la forme d'une association. Son concept: salarier les dentistes, les concentrer sur les soins grâce à l'emploi en nombre d'assistantes et rationaliser les actes, en regroupant notamment en un seul rendez-vous ce qui pourrait être fait en plusieurs. Au plus fort de son activité, Dentexia avait des centres à Paris, Chalon-sur-Sâone, Lyon et Marseille.
 
Mais problème: beaucoup de prestations n'ont pas été réalisées jusqu'au bout; certaines ont été mal faites, selon le collectif. Et les centres fermant les uns après les autres, les patients se retrouvent démunis.
 
Mardi, l'Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté décidait en effet de suspendre le centre de Chalon pour "insuffisance des mesures d'hygiène et de désinfection".

Début février, l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes avait fait de même avec le centre Dentexia "Tête d'or" à Lyon. En conséquence, il n'y a plus que deux centres en activité, un à Lyon, l'autre en banlieue lyonnaise, à Vaulx-en-Velin.
 
certains avaient fait appel à dentexia après s'être retrouvés face à des devis exorbitants.
 
Face aux nombreuses plaintes, l'Ordre des chirurgiens-dentistes a entamé des procédures vis-à-vis de certains médecins salariés de l'association.
 
selon le collectif, entre 2,3 et 4,5 millions d'euros d'honoraires payés en avance n'ont pas été réalisés.
 
Et ils pourraient ne jamais l'être si le tribunal de grande instance d'Aix-en-Provence devait prononcer la liquidation de l'association vendredi.

L'association a en effet été placée en redressement judiciaire en novembre et la justice doit dire si oui ou non un repreneur s'est fait connaître et s'il est capable de la redresser.
 
Dentexia dénonce pour sa part, "la campagne de dénigrement de l'Ordre national et les
actions anticoncurrentielles de syndicats professionnels".

 
Avec AFP

 

Les centres dentaires low cost Dentexia sur la sellette

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 00:35 Une table Laurent Gerra à Lyon

Mardi 16 Octobre 2018 - 23:05 Le dépôt de bus de Perrache en route

Dimanche 14 Octobre 2018 - 22:46 On va jouer à Confluence