Lyon 1ère

Les stations de ski françaises débutent la saison sur une mauvaise pente

Mardi 13 Janvier 2015

Les stations de ski françaises débutent la saison sur une mauvaise pente
Les stations de ski françaises ont commencé la saison sur une mauvaise pente, avec une chute de 13% de leur fréquentation sur un an, et espèrent de nouvelles chutes de neige pour se remettre en piste.
 
"C'est un début de saison difficile", reconnaît Laurent Reynaud, directeur de Domaines skiables de France (DSF), qui fédère plus de 200 opérateurs de remontées mécaniques en France.
 
Selon les chiffres de DSF arrêtés au 3 janvier, la baisse de fréquentation est ainsi très marquée dans les Vosges (-40%), le massif central (-31%), le Jura (-26%) ou les Pyrénées (-17%).
 
Elle est plus limitée dans les Alpes mais reste cependant assez nette: -14% dans les Alpes du Sud, -13% en Savoie, -12% en Isère-Drôme et -10% en Haute-Savoie.
 
Cette dégringolade s'explique par la conjonction d'un enneigement faible et de températures très douces.
 
Le lancement des vacances de Noël s'est fait dans une situation particulièrement délicate avec des domaines de basse altitude fermés presque partout en France, faute de neige. Seuls les Alpes du Sud et les Pyrénées recensaient alors un taux d'ouverture moyen "de l'ordre de 50%", selon DSF.
 
A La Clusaz, en Haute-Savoie, on a ainsi enregistré une chute de chiffre d'affaires de 70% lors de la première semaine de vacances, durant laquelle seul un tiers du domaine était ouvert. Il a fallu attendre les chutes de neige de la deuxième semaine de vacances pour voir toutes les stations ouvrir leurs pistes, au moins partiellement.
 
Les très grandes stations ont limité la casse, grâce à leurs domaines d'altitude mieux enneigés, et n'ont enregistré que 8% de baisse sur un an.
 
Ainsi, Val Thorens (Savoie), la plus haute station d'Europe, a même profité d'un afflux de skieurs venus d'autres stations et affiche une hausse de 15% de
sa fréquentation.
 
Le manque de neige a en effet obligé de nombreuses stations à réduire le prix de vente de leurs forfaits qui ne permettaient de skier que sur une partie des pistes seulement. La baisse des recettes est ainsi encore plus marquée que celle de la fréquentation, souligne DSF.
 
A La Clusaz, la baisse des recettes atteint -19% depuis le début de la saison, et -25% dans le Val d'Arly (Praz-sur-Arly, Flumet, Notre Dame de Bellecombe, en Haute-Savoie).
 
La préfecture de Haute-Savoie a reçu 57 demandes d'aide pour activités partielles, en raison du manque de neige, dont 14 émanant de remontées mécaniques, 16 de cafés-hôtels-restaurants et 27 de commerces et magasins de
sports.
 

 


Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 00:35 Une table Laurent Gerra à Lyon

Mardi 16 Octobre 2018 - 23:05 Le dépôt de bus de Perrache en route

Dimanche 14 Octobre 2018 - 22:46 On va jouer à Confluence