Lyon 1ère

Lyon St-Ex: l'ACENAS au Tribunal Administratif jeudi contre une directive territoriale

Mercredi 25 Octobre 2017

Lyon St-Ex: l'ACENAS au Tribunal Administratif jeudi contre une directive territoriale
L’audience publique a lieu le 26 octobre 2017 à 9 h. L’affaire oppose l’ACENAS, représentée par Me Etienne Tête au Préfet de la région Auvergne Rhône Alpes.

Après plus de 2 ans de procédure, le Tribunal Administratif de Lyon va examiner le recours déposé en juillet 2015 par l’ACENAS contre la modification de la directive territoriale "Plaine de St Exupéry" (DTA) qui confirme la possibilité d'extension à 4 pistes de l'aéroport.

"Par cette action en justice, l'ACENAS refuse de voir bafouer les droits des populations riveraines de vivre dans un environnement sain".

Lors de l'enquête publique en 2014, 148 personnes s'étaient déplacées pour rencontrer le commissaire enquêteur

"660 observations sont recueillies dans les registres, des réserves sont émises par la commission d'enquête" selon l'ACENAS, qui dénonce "la concentration des nuisances aéroportuaires, routières et ferroviaires (extension à 4 pistes de l'aéroport, contournement ferroviaire CEFAL, liaison ferroviaire Lyon-Turin, autoroutes…)"

Malgré la mobilisation de la population et les réserves du commissaire enquêteur, le Préfet de Région allait approuver la modification de la directive territoriale d'aménagement de l'aire métropolitaine lyonnaise (DTA) sur les 20 communes de l'espace interdépartemental Saint-Exupéry.

« On demande l’avis de la population mais on n’en tient pas compte ». Face à cette "injustice", l’ACENAS fait appel à Maître Etienne TETE spécialiste des questions environnementales afin d'obtenir l'annulation de la décision.

Les principaux moyens mis en avant dans le recours sont "l'erreur manifeste d'appréciation au niveau de la réalité des besoins d'extension de l'aéroport, les impacts des vols de nuit sur la santé (AVC, troubles cardiaques, retard d'apprentissage), le gel du développement harmonieux de 20 communes, la non prise en compte de la centrale nucléaire du Bugey".



Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20