Lyon 1ère

Lyon vote la création de sa méga-université

Mercredi 16 Juillet 2014

L'Université de Lyon, qui se présente comme le deuxième pôle scientifique de France, a adopté mercredi le changement de ses statuts faisant d'elle un méga-établissement pluridisciplinaire qui ambitionne d'entrer dans le top 10 des meilleures universités européennes.
 
Engagés depuis un an, à la suite de la promulgation de la loi Fioraso sur l'enseignement supérieur et la recherche, les travaux entre les différents acteurs de ce regroupement ont abouti à la création d'une communauté d'universités et établissements (Comue) qui regroupe onze établissements de la métropole Lyon Saint-Étienne (Lyon 1, Lyon 2, Lyon 3, Université de Saint-Étienne, ENS, Insa, SciencesPo Lyon etc.).
 
Ce changement statutaire, qui n'est pas une fusion, doit permettre de regrouper les quelque 130.000 étudiants et 11.500 enseignants et chercheurs sous "une bannière commune", a indiqué l'Université de Lyon dans un communiqué.
 
Portée par un projet collectif, la Comue "Université de Lyon" ambitionne de mettre fin au morcellement de l'enseignement supérieur dans la métropole, avec pour objectifs une révision de l'offre des formations en fonction des grands enjeux sociétaux et économiques, l'amélioration de la qualité de vie des étudiants ou encore l'installation de l'Université dans les classements internationaux en particulier celui de Shanghai.
 
En 2013, seuls deux établissements lyonnais, l'ENS et Claude-Bernard (Lyon 1) s'étaient classés dans le plus célèbre des palmarès internationaux, entre la 201e et la 300e place.
 
"Nous souhaitons faire de l'Université de Lyon, l'une des 10 meilleures universités européennes à moyenne échéance, c'est-à-dire dans les 5 à 10 ans", a commenté son président Khaled Bouabdallah.
 
Une vingtaine d'ensembles universitaires de type "Comue" ont vu ou doivent voir le jour très prochainement en France, dont huit pour la seule Ile-de-France.
 
Ces regroupements font l'objet d'une vive contestation d'une partie de la communauté universitaire qui dénonce une nouvelle "réforme bureaucratique".

Avec AFP



Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20