Lyon 1ère

Marine Le Pen vante la "cohérence" de son projet

Samedi 4 Février 2017

Marine Le Pen vante la "cohérence" de son projet
La présidente du Front national Marine Le Pen a vanté samedi lors de ses "Assises présidentielles" à Lyon la "cohérence" de son projet -non chiffré- dévoilé le jour-même face aux "promesses" qui seraient irréalisables de ses adversaires.

Le reste de la classe politique fait "toute une série de promesses, mais y'a qu'un malheur, c'est qu'ils ne peuvent pas mettre en oeuvre ces promesses car l'UE l'interdit", a déclaré la candidate à la présidentielle à la pressedans les travées du Palais des Congrès de Lyon.

"On peut ne pas être d'accord avec moi mais j'ai un mérite, c'est la cohérence", a-t-elle insisté.

En tête des sondages de premier tour depuis début janvier, mais annoncée largement battue au second, Mme Le Pen a estimé que "cette fois c'est la bonne".

"Les Français, majoritairement, partagent notre vision du pays, voilà, les grands axes qui sont les notres, ce patriotisme sur lequel nous fondons notre projet, et puis la défense de notre civilisation au moment où la France est,incontestablement, à la croisée des chemins et où demain, on pourrait ne plus reconnaître notre pays", a-t-elle justifié.

Elle a vu dans son projet "des choses plus précises" par rapport à 2012 mais aussi une "philosphie qui n'a pas changé".

Mme Le Pen a évoqué plusieurs axes-slogans de son projet, dévoilé dans un fascicule de 24 pages: "Remettre la France en ordre" ; "la révolution de la proximité", "le retour au peuple".

La "priorité nationale", réaffirmée dans son projet et qu'elle souhaite intégrer dans un référendum, est "une mesure de justice". "Ca existe dans beaucoup de pays au monde, et nous, ça ne nous scandalise pas".

Alors qu'on lui demandait si l'ancien ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, était l'adversaire idéal, elle a répondu : "Oui. Je suis concurrencée en termes d'adversaire idéal, je sais plus trop, entre Macron et (Benoît) Hamon, tous ceux-là sont représentants d'un mondialisme décomplexé".

Le vainqueur de la primaire PS veut "ouvrir l'ensemble de nos frontières, il veut démultiplier l'accueil d'une immigration massive", s'est elle inquiétée.

"Nous attendons avec beaucoup de sérénité de savoir avec qui nous allons avoir à débattre lors de ce second tour de la présidentielle", a-t-elle aussi dit.


Avec AFP

 
reportage___2____28.mp3 telechargez  (3.36 Mo)

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20