Lyon 1ère

Marion Maréchal amoureuse d'un militant de la Ligue italienne

Vendredi 20 Juillet 2018

Marion Maréchal amoureuse d'un militant de la Ligue italienne
La presse italienne s'est enflammée cette
semaine après la publication de photos de Marion Maréchal, dans les bras d'un militant de la Ligue, Vincenzo Sofo, sur une plage de Ligurie.

"Ils sont jeunes -- 28 ans pour elle, 32 pour lui --, ils sont tous les deux photogéniques, ils partagent les mêmes idées politiques", résume la Gazzetta del Sud en reproduisant les photos révélées par le tabloïd italien « Chi ».

Pour ce quotidien, les tourtereaux souverainistes risquent même de supplanter le couple médiatique que le patron de la Ligue, Matteo Salvini, forme avec Elisa Isoardi, une ancienne miss devenue animatrice de télévision.

Milanais d'origine calabraise, Vincenzo Sofo s'occupe tout particulièrement de politiques culturelles et anime "Il Talibano" (Le Taliban), un site de discussion très à droite qui a régulièrement anticipé les propositions lancées par M. Salvini ces dernières années.

Après "des années d'activisme dans les méandres de la droite", selon ses termes, il milite à la Ligue depuis 2009, où il est présenté comme l'un des idéologues de la nouvelle ligne nationaliste, par opposition aux fondateurs sécessionnistes.

Selon les médias italiens, il a rencontré la petite-fille de Jean-Marie Le Pen, cofondateur du Front national, lors d'un congrès à Milan en 2016, l'année où elle s'est séparée du père de sa fille.

"Le nouveau couple chic du souverainisme supranational", comme le qualifie Vanity Fair Italy, a participé à une soirée de réflexion intitulée "les invasions barbares, souveraineté et pouvoir" le 12 juillet à Ameglia, sur la
côte ligure (nord), avant de passer quelques jours en amoureux aux Cinque Terre.

Interrogé par téléphone par Vanity Fair, M. Sofo a confirmé la relation, tout en précisant: "Je suis habitué à parler de politique, mais pas de faits privés".

Il Talibano publie aussi une vidéo le montrant lors d'un débat télévisé au printemps 2017, où on le voit dire avec un petit sourire: "Comme vous le savez, je connais bien Marion Le Pen"...

Marion Maréchal a renoncé à utiliser le nom de son grand-père mais elle a posé en mai les jalons d'un retour en politique avec la création à Lyon d'une école de sciences politiques, fer de lance d'un combat d'idées ultra-conservatrices.

L'union ne déplaît probablement pas à Matteo Salvini. Interrogé l'an dernier sur ce qui différenciait la Ligue et le Front national, alliés à Bruxelles, il avait évoqué le centralisme français et la laïcité défendue par Marine Le Pen, se disant sur ce point plus proche de sa catholique nièce.


Avec AFP



 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Novembre 2018 - 14:18 Municipales 2020 à Lyon: une nouvelle candidate