Lyon 1ère

Match de foot à la prison avec Domenech contre la récidive

Jeudi 5 Mars 2015

Match de foot à la prison avec Domenech contre la récidive
L'ancien entraîneur de l'OL et de l'équipe de France, Raymond Domenech, est intervenu ce jeudi à la maison d'arrêt de Corbas auprès de détenus qu'il a dirigés pour un match de football dans le cadre d'une opération menée par l'association "Ensemble contre la récidive".
 
Celle-ci est dirigée par l'ancien homme d'affaires Pierre Botton, 59 ans,
lui-même condamné à la prison dans les années 1990 pour abus de bien sociaux.
 
Les détenus ont été opposés à une formation d'anciens joueurs et éducateurs de l'OL
 
"C'est toujours agréable. On s'organise comme on peut, c'est compliqué mais il y a de l'enthousiasme. Il faut s'adapter d'autant qu'on ne peut jouer à onze car le terrain est trop petit", a dit Domenech qui avait déjà participé à une telle rencontre avec des détenus mineurs.
 
"Je ne suis pas d'accord avec l'organisation qu'ils ont adoptée mais ce
n'est pas grave", a-t-il dit au sujet du plan de jeu adopté par ses joueurs
d'un jour, à qui il a dédicacé individuellement leur maillot et qui sont pour
la plupart supporteurs de l'OL.
 
"On est obligé. Ils étaient 17es fin août et nous serons champions", lance,
sûr de lui, Idriss.
 
"Il y a des gens qui s'investissent pour nous. Je pensais que tout le monde
s'en foutait de notre sort et je n'imaginais pas que des joueurs de l'OL
pourraient venir ici", reconnaît pour sa part, Younes.
 
"Ces gens-là sont respectueux quand on les respecte", souligne quant à lui Pierre Botton, qui fait part de "son émotion" d'organiser ce genre
d'événement, qui n'est pas une première.
 
"Que les détenus soient dirigés pour un match par une telle personnalité
que Raymond Domenech est une forme de reconnaissance. L'administration pénitentiaire nous aide beaucoup. La peine, oui mais il faut qu'elle soit juste, lui donner un sens et surtout penser à ce qu'il y a ensuite au moment de la sortie. Ce sens n'existait pas jusqu'à présent mais nous sommes en train de le trouver", a-t-il ajouté.
 
Moniteur de sport à la maison d'arrêt depuis quatre ans, Marc Sambé
témoigne que "le sport et les activités socio-culturelles en détention sont une manière de s'évader du quotidien et aident à la réinsertion".
 
"A Lyon, l'OL est plus qu'une équipe de football, c'est une institution et
que l'OL vienne ici avec quelques anciens professionnels, c'est énorme", a
reconnu M. Sambé.

Avec AFP

 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20