Lyon 1ère

Médecine civile et militaire renforcent leurs liens à Lyon

Mardi 12 Décembre 2017

Médecine civile et militaire renforcent leurs liens à Lyon
Après Brest, Metz et Bordeaux, l'Ensemble hospitalier civil et militaire (EHCM) de Lyon a été lancé lundi dans le cadre de la réforme du Service de santé des Armées (SSA), destinée à consolider sa mission de défense via des partenariats publics.

Quatrième et dernier à voir le jour, cet EHCM réunit l'Hôpital d'instruction des Armées (HIA) Desgenettes, situé depuis 1947 dans l'est de la ville, les Hospices Civils de Lyon et l'université
Claude-Bernard.

"La convention signée aujourd'hui concrétise la politique d'ouverture
voulue dans la réforme du SSA à l'horizon 2020", a commenté lors d'une conférence de presse la directrice centrale du service, le médecin général inspecteur Maryline Gygax-Genero.

Cette réforme, lancée en 2013, vise à réduire les coûts tout en maintenant
un haut niveau de soins, en particulier dans les domaines qui relèvent le plus
de la médecine militaire sur lesquels le SSA veut se recentrer.

Concrètement à Lyon, les activités de chirurgie de l'HIA Desgenettes vont
être intégrées au sein de l'Hôpital Edouard-Herriot qui fait partie des HCL - avec le transfert d'environ 60 personnels médicaux et paramédicaux militaires, ainsi que de 5.000 interventions par an - les deux établissements devant par ailleurs mutualiser leurs services d'urgences. Le budget de l'opération est de
27,6 millions d'euros.

Outre la définition d'un projet médical commun et le partage des expertises, la constitution d'équipes mixtes, civiles et militaires, vise à conforter le soutien aux forces armées: ces effectifs plus importants permettront de dégager plus facilement des médecins pour les envoyer sur le théâtre des opérations en cas de besoin, explique la directrice du SSA.

La convention prévoit aussi un partage des fonctions médico-techniques
(imagerie, biologie, pharmacie) et de support (informatique, achat et
approvisionnement, voire restauration) entre l'HIA Desgenettes et les HCL.

A l'inverse, l'activité de l'hôpital Henry Gabrielle, autre établissement des HCL situé à Saint-Genis-Laval, va rejoindre l'HIA Desgenettes afin de constituer un pôle civilo-militaire de médecine physique et réadaptation dans l'est de la ville. Le budget de l'opération est estimé à 50 millions d'euros.

Autour de ce pôle, le projet prévoit enfin, avec l'université Claude-Bernard, de renforcer la collaboration en matière d'enseignement et de
recherche, notamment à travers la proximité géographique du futur Neurocampus, en cours de construction au sein de l'hôpital psychiatrique du Vinatier, et de
l'École de santé des Armées située à Bron.



Avec AFP




Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 09:49 Euronews doute de Lyon

Vendredi 16 Novembre 2018 - 16:10 Pas d’after pour le Titan Xyphos Complex