Lyon 1ère

Ouverture du procès du mari de Jeannie Longo pour importation d'EPO

Jeudi 19 Janvier 2017

Le procès de Patrice Ciprelli, mari et entraîneur de la légende française du cyclisme féminin Jeannie Longo, pour importation d'EPO, un produit dopant, s'est ouvert jeudi devant le tribunal correctionnel de Grenoble.

Une incertitude avait plané sur la tenue du procès: Ciprelli s'était séparé récemment de ses deux avocats pour demander au ténor du barreau Eric Dupond-Moretti de le défendre. Celui-ci avait déposé une demande de renvoi mais s'est finalement présenté devant la cour.

Patrice Ciprelli, col roulé noir et veste sombre, comparaît à 62 ans pour avoir acheté à l'étranger et importé de l'érythropoïétine (EPO).

Cette hormone est utilisée pour accroître le volume d'oxygène dans le sang par la stimulation des globules rouges, augmentant l'endurance des sportifs.

Il est poursuivi précisément pour la commande de 33 boîtes ou flacons pour un montant de 3.110 dollars (2.920 euros) entre le 14 septembre 2008 et le 14 septembre 2011, celles passées antérieurement étant prescrites.

Après avoir contesté les faits, puis les avoir reconnus une fois, en présence de son avocat lors d'une garde à vue - expliquant alors avoir eu recours à l'EPO pour "accélérer sa guérison suite à différentes chutes de vélo" -, Ciprelli a ensuite systématiquement nié, parlant de "piratage informatique" et d'un "complot destiné à atteindre son épouse".


Avec AFP

 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20