Lyon 1ère

Paquet veut réveiller l’AS-Saint-Etienne, la "belle endormie"

Jeudi 12 Avril 2018

Réveiller "cette belle endormie": directeur général de l'AS Saint-Etienne depuis janvier, Frédéric Paquet a fixé mercredi ses priorités pour rendre plus performant le club stéphanois, actuel 9e de la Ligue 1 et l'installer durablement dans le haut du tableau.

"Il ne faut pas changer l'ADN de l'ASSE et son modèle. Il est trop valorisant à l'intérieur comme à l'extérieur mais le projet doit transformer cette belle endormie. Les clubs concurrents bougent et l'ASSE doit faire de
même", a déclaré F. Paquet lors d'une conférence de presse.

Celui-ci entend faire évoluer le management du club pour redonner de la cohérence dans la prise de décision avec plus d'exigence et d'expertise, au quotidien, à tous les niveaux.

Il espère aussi développer un projet sportif "ambitieux" visant à maintenir régulièrement les Verts dans la première moitié du championnat de France, et si possible européen, tout en intégrant des jeunes du centre de formation dans l'équipe professionnelle.

Plus de moyens seront alloués au centre de formation. "Mais il faut du temps et être plus vigilant sur le suivi des contrats", a précisé Frédéric Paquet, citant l'exemple de Jonathan Bamba, que le club souhaite conserver. Bamba s'est vraiment révélé cette saison mais est en fin de contrat au 30 juin.

La création d'un département performance est prévue avec notamment la fusion de la cellule de recrutement des professionnels avec celle de détection des jeunes. Le but est d'avoir une plus grande cohérence sur le profil des recrues.

Elle sera toujours dirigée par David Wantier, un ancien agent de joueurs, au club depuis 2015.

Une qualification européenne en fin de saison, que Saint-Etienne peut encore espérer, "ne changerait pas les contours de ce projet sportif", a souligné F. Paquet.

Pour l'heure, aucune décision n'est prise sur l'équipe professionnelle, ni sur le maintien de l'entraîneur Jean-Louis Gasset, en contrat jusqu'en 2019, ou celui de joueurs majeurs comme Yann M'Vila ou Mathieu Debuchy notamment.

Les actionnaires, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, travaillent pour donner les moyens de cette ambition: jouer le haut du tableau tout en recherchant de nouveaux investisseurs pour une future cession de l'AS
Saint-Etienne, toujours envisagée, mais pour laquelle aucun calendrier n'est fixé.

"L'évolution de l'actionnariat est du ressort des actionnaires. Ils sont très concernés sur cette partie et toutes les pistes sont étudiées", a confié Frédéric Paquet.

Ce dernier a également souligné la vocation sociale et économique de son projet.

"L'ASSE doit avoir un rôle plus important dans son environnement en étant présent, par exemple, auprès des jeunes en difficulté. Il faut pour cela développer un vrai projet RSE" (responsabilité sociétale et environnementale).


Avec AFP






 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 2 Décembre 2018 - 13:31 La SaintéLyon remportée par Guillaume Porche