Lyon 1ère

Plus de 16.000 personnes défilent à la gay pride de Lyon

Samedi 9 Juillet 2016

Sous un soleil de plomb, plus de 16.000 personnes, selon les organisateurs, ont participé samedi après-midi à la 21e marche des fiertés lesbiennes, gay, bisexuels et transgenres (LGBT) de Lyon.
 
Parés pour certains de drapeaux arc-en-ciel, les participants ont défilé joyeusement et sans incident, pendant plus de deux heures, en direction des quais de Saône, au son d'une musique techno ou endiablée.
 
Dans le cortège fleurissaient notamment des pancartes proclamant "Lutte contre les LGB phobies".
 
 

A mi-parcours, les participants ont organisé un "die-in", mimant la mort
durant une seconde, pour symboliser "l'enterrement des promesses de campagne non tenues de François Hollande", a expliqué Charly Malbouyres, secrétaire de l'association Lesbian Gay Pride (LGP) de Lyon.
 
"Le président de la République s'était engagé sur la PMA (procréation médicalement assistée) pour tous et pour le changement d'état civil libre, gratuit et sans condition pour les transidentitaires", a renchéri Olivier Borel, porte-parole de la LGP. "Alors on est en colère et on lui rappelle qu'il a moins d'un an pour agir", a-t-il dit.
 
"On marche aussi pour ceux qui ne peuvent plus marcher", a-t-il ajouté, en référence aux victimes de la tuerie dans un club gay d'Orlando, le 12 juin, et aux homosexuels et lesbiennes de Turquie "où la gay pride a été interdite cette année, soi-disant pour des raisons de sécurité".
 

 

Dans le cortège, Elena et David, âgés tous deux de 17 ans, participaient à leur "première gay pride". "J'ai toujours voulu la faire, et c'était important aujourd'hui de venir vis-à-vis des victimes d'Orlando", a expliqué la jeune fille, originaire de l'Ain.
 
David, lui, avait "hésité à venir, à cause justement de la tuerie et des risques", mais n'a finalement pas regretté le déplacement car il "aime bien l'ambiance".

 


Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20