Lyon 1ère

Police de sécurité du quotidien: Collomb lance samedi la concertation à La Rochelle

Jeudi 26 Octobre 2017

Police de sécurité du quotidien: Collomb lance samedi la concertation à La Rochelle
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb lancera samedi à la Rochelle la concertation sur le chantier de la police de sécurité du quotidien (PSQ) voulue par le président Macron, ont annoncé jeudi ses services.

Le ministre, qui a souhaité "donner la parole à l'ensemble des policiers et
des gendarmes", y enclenchera "une large concertation" visant à "permettre aux forces de l'ordre et aux élus locaux de donner leur avis et de mettre en avant leurs retours d'expérience sur le terrain", est-il indiqué dans un communiqué.

G. Collomb inaugurera le nouvel hôtel de police de La Rochelle avant d'y
prononcer un discours en fin de matinée. Il rencontrera également les élus du département, rendra visite au groupement de gendarmerie départementale, et se fera présenter le dispositif de "brigade de contact" de la gendarmerie dans un centre commercial à Nieul-sur-Mer.

Promesse de campagne du chef de l'Etat dont les contours sont restés vagues depuis les premières annonces faites cet été, la PSQ occupait une place de choix dans le discours sur la sécurité qu'il a prononcé à l'Elysée le 18 octobre.

La PSQ "vise à replacer le service du citoyen au coeur du métier de
gendarme et de policier", notamment pour "lutter contre les délits, les
nuisances, les incivilités ressenties au quotidien", a-t-il expliqué, précisant que policiers et gendarmes seraient également consultés individuellement via un "questionnaire ouvert".

La PSQ devrait être expérimentée dans une quinzaine de sites début 2018.

Selon l'exécutif, la future PSQ ne sera pas un retour à la "police de
proximité" instaurée par Lionel Jospin puis supprimée par Nicolas Sarkozy.


Avec AFP





Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Novembre 2018 - 14:18 Municipales 2020 à Lyon: une nouvelle candidate