Lyon 1ère

Sauvetage de 53 chiens à l'agonie près de Lyon

Vendredi 10 Mars 2017

Enfermés dans une maison sur la commune de Saint Martin en Haut (69), 53 chiens en grande souffrance et détenus dans des conditions inacceptables, ont été secourus par la Société Protectrice des Animaux de Lyon mardi.

La propriétaire, qui agissait sous le nom d'une l’association, récupérait des chiens qu'elle accumulait, prétextant des sauvetages. Toutes les races étaient mélangées, des petits comme des grands : lévriers, bergers, labradors, griffons, yorks, beaucerons, cockers, setters, bouviers bernois, drathaar, lhassa apso,...

Les animaux ont été confiés à la SPA de Brignais définitivement suite à un arrêté municipal.

Suite à un signalement, l'inspectrice de la SPA de Lyon est arrivée sur les lieux à 10h30. Elle est immédiatement alertée par la présence d'un chien de type beauceron, muselé et attaché, avec une collerette, dans un très mauvais état, enfermé dans un véhicule, qu'elle aperçoit de l'extérieur.

Devant la complexité de l'opération et l'urgence de la situation, elle demande le renfort de plusieurs membres de l'association ainsi que des autorités afin de pouvoir rentrer sur la propriété.

Devant le refus catégorique de la propriétaire d'ouvrir les portes de son domicile, de longues heures seront nécessaires afin d'obtenir les autorisations et de faire la macabre découverte.

Au cours de l’intervention, les membres de l’équipe de sauvetage de la SPA de Lyon, accompagné des pompiers, de la police municipale, de la gendarmerie et de l’adjointe au Maire, ont pu constater qu’une quinzaine de chiens vivant dans le noir dans le salon avec leur maîtresse au milieu des détritus, déjections et canapés souillés.

D’autres chiens ne sortaient pas de leurs cages de transport minuscules entassées dans les toilettes de la maison. Sur la terrasse, 3 cadavres en putréfaction gisaient sur le sol.

Au total, ce n'est pas une vingtaine de chiens mais plus d'une cinquantaine vivant dans des conditions déplorables. Très fragilisés, certains d'entre eux n'étaient même plus en capacité de se déplacer.

Au vu du nombre important d'animaux à prendre en charge et de l'urgence d'intervention, 42 ont été transférés au sein d'une pension partenaire, les 11 restants, dont l'état jugé très préoccupant et critique ont été placés au refuge de Brignais, à proximité de la clinique, afin d'être vu par les vétérinaires le plus rapidement possible.

Cette opération de sauvetage s'est terminée très tard dans la nuit.

"Notre équipe qui a l'habitude d'intervenir lors d'opération de sauvetage, a été très choquée et éprouvée par la violence de la scène" souligne la SPA.

.Le bilan est très lourd et grave: les 53 chiens pris en charge par l'association sont pour la plupart dans un état catastrophique et médiocre.

Cachectiques, sous-alimentés, très fragilisés, certains souffrent de souffle cardiaque, de cécité, de handicaps divers, d'infections ,... Ils présentent différents types de lésions : des lésions anciennes traumatiques, dégénératives (tumeurs, arthrose,...), des lésions oculaires,...

Les vétérinaires sont unanimes : "nous sommes face à une affaire de maltraitance animale avérée et de grand amateurisme. Ces animaux étaient affamés et ne recevaient aucun soins médicaux".

En terme de comportement, ce sont des animaux particulièrement traumatisés.

Au vue de l'état de mort imminente et de grande souffrance de quelque-uns de ces animaux, la SPA a été dans l'obligation d'en euthanasier deux.

La SPA de Brignais dépose plainte contre la propriétaire.

 


Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20