Lyon 1ère

Vénissieux: colère de militants interdits de tractage sur les marchés de la ville

Mercredi 15 Avril 2015

Vénissieux: colère de militants interdits de tractage sur les marchés de la ville
Debout la France dénonce l’interdiction qui a été faite à ses militants de distribuer des tracts à caractère politique sur les marchés de Vénissieux   

Le mouvement Debout la France a décidé d’être présent, avec des tracts, à la rencontre des citoyens vénissians à raison de deux marchés par mois, "initiatives couronnées de succès tant le Jeudi 9 Avril aux Minguettes que ce Mercredi 15 Avril sur la Place Sublet" souligne le mouvement de Nicolas Dupont Aignan.

Les militants de Debout la France auraient eu ce mercredi, "la très désagréable surprise de se voir notifier par les Agents de Surveillance de la voie publique et par le responsable de la DUPS une interdiction se livrer à toute distribution de propagande à caractère politique sous couvert d’une apparente réglementation municipale . 

"Debout la France souhaite faire un rappel d’ordre juridique à Michèle Picard, maire de Vénissieux, qui aussitôt installée, au lieu de traiter des problématiques des vénissians préfère se livrer à ce qu’elle et son équipe, dans la plus pure tradition communiste, savent faire de mieux à savoir mépriser le pluralisme politique et brimer toute opposition ainsi que les premiers conseils municipaux de la mandature peuvent en témoigner".

Le mouvement rappelle que "le maire ne peut interdire les distributions de tracts que lorsque lescirconstances l'exigent, par exemple si l'ordre public ou la circulation risquent d'en être troublés

Pour Debout la France, cette action de la maire réélue vient "démontrer une nouvelle fois qu’elle craint toute forme d’opposition à sa politique et qu’elle entend pendant les 5 prochaines années verrouiller les arcanes de l’action politique vénissiane, tout en accordant une tolérance à géométrie variable, en faveur du PC ou de la CGT. 

"Si cette interdiction illégale (de tractage) s’en trouvait confirmée, c’est sans aucune hésitation qu’une action en justice serait exercée" menace les militants qui se revendiquent du gaullisme.





 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Septembre 2017 - 22:18 Le Velo'V 2ème génération est en selle