Lyon 1ère

"Vénissieux est meurtrie" Michèle Picard après la mort d'un policier municipal

Jeudi 6 Novembre 2014

Après l'accident tragique survenu à Vénissieux, au cours duquel un jeune policier municipal, a laissé sa vie, la maire PCF Michèle Picard a réagi lors d'une conférence de presse qui avait été programmé avant le drame. Un autre policier municipal a été gravement blessé sans que son pronostic vital ne soit engagé, il a été pris en charge par les pompiers.

"Nous sommes sous le choc face à ce drame. Mourir à 30 ans ce n’est pas tolérable quelles que soient les circonstances. Mais mourir à 30 ans à cause de la conduite irresponsable de certains est abominable" a lancé la maire devant une foule de journalistes.

Les deux fonctionnaires de police municipale étaient dans l’exercice de leurs fonctions. L’équipage a tenté d’intercepter un véhicule qui a pris la fuite. Une course poursuite s’est engagée sur l’avenue Charles-De-Gaulle.

D’après les premiers éléments, il semble que ce véhicule, volé, ait percuté la voiture de police, la propulsant contre un bus circulant en sens inverse. La collision a été frontale et
d’une extrême violence. L’enquête de police en cours doit déterminer les circonstances exactes de l'accident.

Le véhicule des fuyards a été abandonné et retrouvé à proximité.

 "Je condamne fermement ces agissements qui mettent en danger des vies, celles des habitants, celles des professionnels et en particulier ceux dont les missions sont de protéger
et de secourir la population".

Informée très rapidement, Michèle Picard s'est rendue sur les lieux de l’accident.

"L’émotion était extrême. Les fonctionnaires de la DUPS ont perdu un collègue, ils
sont extrêmement choqués. J’ai tenu à les assurer de mon soutien".

Une cellule psychologique a été mise en place.

"La ville de Vénissieux est meurtrie. Dans une telle situation, nous devons faire corps afin de surmonter cette épreuve et entourer les personnels. Nous avons besoin de nous retrouver, d’exprimer notre solidarité et notre soutien aux familles, aux collègues".

La maire a décidé d’organiser un moment de solidarité et de recueillement, cet après-midi à 14 heures, à l’Hôtel de Ville.

La conférence de presse avait été organisée au départ pour évoquer le recours de Michèle Picard contre l'annulation récente des élections municipales de Vénissieux.

 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20