Lyon 1ère

Villeurbanne en deuil: Gilbert Chabroux tire sa révérence à 83 ans

Samedi 2 Décembre 2017

Ce 1er décembre 2017, en milieu de journée, Gilbert Chabroux s’est éteint à son domicile à l’âge de 83 ans.

Affaibli depuis plusieurs mois, il avait néanmoins mis un point d’honneur à participer aux cérémonies patriotiques et aux matches de l’Asvel à l’Astroballe jusqu’à ces dernières semaines.

"Cette présence, expression d’une grande volonté, lui donnait aussi un peu de forces en plus pour affronter la maladie" souligne Jean-Paul Bret dans un communiqué adressé à la rédaction de Lyon 1ère.

Au printemps dernier, Gilbert Chabroux s'était impliqué dans la campagne des législatives auprès de Najat Vallaud-Belkacem.

"Malgré la défaite, sa participation pour ce qu’il pensait être sa dernière campagne avait réveillé en lui l’enthousiasme du militant qu’il n’avait jamais cessé d’être" souligne l'actuel maire de Villeurbanne.

"J’avais rencontré Gilbert Chabroux pour la première fois au début des années 70, en m’engageant au Parti socialiste. Dès 1977, nous avons été élus ensemble sur la liste de Charles Hernu avec lequel nous avons porté le renouveau socialiste dans cette ville".

"Je me souviens comment, adjoint à l’Education de 1977 à 1989, il s’était investi à corps perdu avec beaucoup d’abnégation dans ses fonctions, avec cette pugnacité qui le caractérisait, toujours guidé par le souci de la justice et de l’égalité. Sa passion pour l’enseignement lui venait de loin. Il était ce qu’on appelle un enfant de la République auquel l’école avait donné une chance et l’avait conduit à un brillant cursus universitaire".

Élu pour la première fois en 1977, Gilbert Chabroux était devenu maire de Villeurbanne en 1990.

Il s’était progressivement pris de passion pour le basket, tout particulièrement pour l’Asvel.

A un moment critique de l’histoire du club, Gilbert Chabroux avait été à l'origine du renouveau de La Green Team en lançant le projet de l’Astroballe.

On lui doit aussi la préservation du site naturel de la Feyssine, sur lequel Charles Hernu avait un projet d’urbanisation.

"Je garde le souvenir ému du moment où, en 2001, un vendredi après-midi, il m’avait remis les clés de son bureau" se souvient Jean-Paul Bret.

Les deux hommes resteront très proche, autant sur le plan personnel que dans la ligne politique

"Avec Gilbert Chabroux, s’en va une figure du socialisme, un homme de convictions, profondément juste et honnête, auquel d’éminentes responsabilités n’avaient jamais enlevé la modestie et la simplicité".

Dans les prochains jours, la ville de Villeurbanne lui rendra hommage.

Didier Vullierme, le secrétaire de section du PS de Villeurbanne lui rend hommage également: "C'est un homme d’une qualité exceptionnelle, d’une humilité rare, un homme de conviction, un socialiste qui n’a jamais vacillé que perd notre famille politique....Gilbert a profondément marqué sa ville, Villeurbanne, qu’il a tant aimée et dont il disait lui-même dans son ouvrage autobiographique daté de mai 2016 qu’il était attaché à cette ville par toutes les fibres de son être. Il en a été un maire qui a œuvré sans relâche pour en faire la grande ville qu’elle est aujourd’hui"



Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20